adn-naturisme

adn-naturisme

POST DE STEFAN LE 11/07/2014 SUR FB

Post de Stéfan :

Personnellement, être nu avec quelqu'un qui ne le veut pas, ne me gène pas. 
Pas trop, 
En fait un peu si quand même .
mais plusieurs cela me gêne beaucoup, cela pose question. 
Et puis, cacher son sexe , ses fesses, ses seins, dans un centre naturiste, c'est porteur de sens, c'est un message explicite : « Ces parties de mon corps ne doivent pas être vues, mais surtout ne doivent pas être montrées , parce que elles sont honteuses, elles sont sales, elles sont existantes et je ne peux me contrôler, j'ai peur qu'on les convoite, j'ai peur de les convoiter ». voilà en substance que ce veut dire le fait de les cacher.

Aux adultes qui sont à Euronat en maillot je dis ; Vous pensez cela, plus ou moins consciemment. 
Alors comment peuvent-ils soutenir qu'ils supportent vraiment cela. la nudité des autres. Ils ont au fond d'eux, eux aussi ce regard. Et sans doute, silencieusement, ou avec culpabilité, pensent-ils cela, tout en côtoyant la nudité des autres. C'est pas beau, c'est immoral..mais bon l'endroit est chouette, confort, on a un beau centre commercial et de belles plages...ça vaut la peine de supporter ça...

Si ce n'est vraiment pas le cas, c'est qu'ils sont tenus par un dernier fil, celui du quotidien urbain, celui de la règle sociale habituelle. C'est qu'ils leur faut juste passer le pas. Là, pas de mystère, il y a peu d'étapes intermédiaires. Il faut se mettre nu et laisser opérer la magie du naturisme. Le corps libéré. Le corps au même niveau que tous, plus de carapace. Le contact avec la nature, quelques heures, quelques jours peut-être et nous devenons des nus, sexués, mais non constamment sexuels . L'esprit adapte ses paramètres, les simulis ne sont plus les mêmes, le corps n'est plus objet secret et perd de son pouvoir. Et nous apprenons l'humilité et le partage.
Donc, pour ceux qui ont juste du mal à passer le pas, il faut bien une « interdiction » du textile pour pousser à passer le pas, sinon, si ça reste autorisé, c'est un minuscule rempart derrière lequel on reste facilement coincé.

Les Enfants eux, ont tendance à aller naturellement vers la nudité. Et il en est peu qui en soient déjà au stade de la honte d'un corps sexuel. Ils sont surtout dans la pudeur sociale, la règle vie en communauté. Mais si leurs parents sont naturistes, que ne font-ils pas leur travail de dé tricotage de ses règles, afin de faire comprendre ce que des enfants comprennent parfaitement : la règle de la rue, de l'école, de la maison, n'est pas seule et unique, et le naturisme n'est une autre règle aussi valable, chaque lieu, chaque instant de vie a ses propres règles.
Sinon c'est que ils sont déjà happés par une société médiatico-commerciale qui les a englués dans la norme de l'apparence physique et dans l'instrumentalisation du corps. A ce moment là les parents doivent faire le choix d'être volontaristes, dans l’éducation de leurs enfants et mettre en place un travail de « sauvetage ». Ou alors, ils cèdent au relativisme ambiant, se disant, « qu'ils n'y peuvent rien » que c'est la « liberté » de leur enfant. Auquel cas, c'est cette liberté là contre la notre. Et dans ce cas là leurs enfants n'ont rien à faire dans un centre naturiste.

Parce qu'ils leurs imposent aussi leur propre nudité. Déjà, les psychanalystes essaient de nous faire croire que c'est un truc un peu infâme à faire subir à nos propres enfants, si en plus ces enfants là ont dans leur logiciel la panoplie complète qui circulent chez beaucoup d'entre eux, la panoplie de jeunisme qui diabolise et voue aux enfers les corps on jeunes, non travaillés, non apprêtés, avec si possible une vague honte de leurs parents, ce n'est pas vraiment rendre service à la famille dans son ensemble.

Les ados / la vaste question des ado ? Ado, je l'ai été ; naturiste sans soucis de ma naissance à mes 14 ans. Uniquement en plage. J'ai passé deux ans sans être naturiste, au plus fort de l'adolescence. Mais pas dans un centre naturiste du coup. Ni à la plage. Et à 16 ans, j'y suis revenu. A Euronat. Bien sûr, dans le camp je ne me promenais pas nu, short, ou juste un tee-shirt un peu long. Mais à la plage, toujours nu. Toujours, sans hésitation. Et nous étions lors de ma troisième année à Euronat, pour mes 19 ans, 17 jeunes, de 4 nationalités, tous nus, sans exception. Et sur la plage il n'y avait pas une seule personne en maillot . Même les maîtres nageurs étaient nus !!!
Il y avait parfois des aventures amoureuses, mais il n'y avait jamais d'équivoque et de mépris, nous étions nus tout le temps, en séduction occasionnellement comme tout ado, mais pas en rut. Problème d'érection ? On, en riait, on restait allongé jusqu'à ce que ça passe, on mettait une serviette dessus, mais on savait tous que ça faisait partie de la vie.

Alors que s'est-il passé depuis ? 
J'ai bien peur de le savoir : Le corps est devenu un objet commercial, donc sali et déshumanisé, la pornographie hyper accessible fait des interférences salaces entre tout rapprochement géographique de corps filles et garçon nus . J'ai peur que la mode ai réussi à rendre indispensable le maillot de bain allant de pair avec la parade obligatoire et continue de la société de performance. Cette société là a trouvé un champ grand ouvert !!!
Alors les enfants et les ados sont pris là dedans, et les parents, s'ils n'en sont pas eux aussi complices de cette société, parce que c'est leur job qui crée cela, en sont les complices passifs, en relativisant tout, en pensant que la valeur morale ultime à inculquer à leurs enfants c'est de les laisser faire tout ce qu'ils veulent. La peur d'être des parents abusifs en fait des parents sans boussole, la peur des accusations de totalitarisme en fait des parents sans pensée éducative et sans volonté de guidance. La peur de devoir assumer ses choix éducatifs laisse l'education à la pensée pré mâchée et sur vendue.

Un centre naturiste, un vrai, digne de ce nom devrait rappeler tout cela aux gens qui viennent, un centre naturiste digne de ce nom ne devrait pas avoir de magasin de fringues, ne devrait pas avoir un centre commercial si bétonné qu'on se sent forcement aussi déplacé nu que si on était sur a parvis de la défense. Il n'y a en effet plus la mentalité naturiste d'il y a 20 ans à Euronat. Non pas parce que c'est la société qui le veut, mais parce que Euronat a décidé de suivre un mouvement général au lieu de garder une alternative au monde. Je pense que Euronat a fait un choix commercial. Peut-être un jour se rendront -ils compte qu'ils n'ont plus aucune différence avec d'autres centre de vacance. Le jour ou les autres « tolèreront » la nudité. Pour gagner de l'argent.

Et les naturistes partiront d'Euronat, puisqu'il n y aura plus besoin d'aller jusque là pour trouver un espace avec hébergement, plage, centre commercial, activités sportives, Thalasso etc... et nudité autorisée. Et aussi parce que ils chercheront un lieu plus naturiste. Alors peut-être que euronat, se dira » tien, et si, pour attirer une clientèle qui veut payer pour ça et que pour ça, si on rendait la nudité obligatoire ? On récolterait un max de fric de personnes en manque d'un véritable espace naturiste.
Mais d'ici là, les intégrismes religieux, dansant allègrement la gigue avec les marchands de textile auront peut-être annihilé toute idée de naturisme dans la tête des gens.

Alors oui, le combat de certains d'entre nous est peut-être vain, mais même en le sachant, ne pas essayer d'influer sur ce cours de choses, c'est laisser de côté son humanité, son statut d'être social, et rentrer dans la rang. De moutons, de chiens, ou de loups, c'est selon.

 

 



11/07/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres